Un mouvement d'horloge (sans cadrans ni aiguilles), fabriqué avec des moyens très simples est rythmé par un balancier-balançoire et une ancre dont le bruit est très audible. Le rythme des battements est d'une seconde approximativement, dépendant de la longueur du balancier, donc de la hauteur du local. La hauteur au sol du siège étant déterminée par sa fonction de balançoire.

 

Un fois le contrepoids de 22 kg remonté par traction d'une simple cordelette, une poussée met l'horloge en branle pour deux bonnes heures, sauf si...

 

... le poids d'une personne (enfant ou adulte) sur la balançoire désolidarise ce balancier de l'horloge qui s’immobilise.

 

Ainsi, tant que la balançoire est utilisée, le temps s'oublie, s'arrête ?